Loading...
X

L’ouverture du 16 juillet 2015 en images

IMG_0638
IMG_0652
Marcelin-039

Marcelin-050

A 91 ans, Paul Astruc était bien là !

Le jeudi 16 juillet dernier, à l’occasion de l’ouverture exceptionnelle du café de Marcelin Albert, le village d’Argeliers s’est plongé dans l’ambiance de 1907. Tout a commencé par un hommage à Suzon Darroux, co-présidente du Café qui nous a quitté récemment et qui, toute sa vie, a voulu réaliser son rêve à travers la vie associative. « Ce soir, il y aura une étoile de plus dans le ciel, Suzon, tu seras avec nous » a déclaré Christian.

Dès 17h, Christian Salès a remercié les nombreux participants et présenté Paul Astruc, le dessinateur de l’exceptionnelle BD « 1907 La Révolte des vignerons« . Intense émotion pour Paul, qui a l’occasion de la signature de son ouvrage a eu la joie de revoir ce village où son père, alors âgé de 30 ans en 1907, était venu prêter main forte à Marcelin Albert. Il a également pu retrouver Paul-Henri Viala, aujourd’hui Archiviste de Narbonne et jeune retraité, qui n’était pas peu fier d’avoir apporté le drapeau personnel de Marcelin Albert, conservé aux Archives de la Ville. Ce drapeau ornait la voiture, qui transportait Marcelin Albert, à chaque manifestation. En ce jeudi 16 juillet, c’est la voiture d’époque De Dion Bouton de Bernard Pujol qui arborait cet emblème historique.

DSC03807

 

DSC03815

 

VMarcelin-018

 

 

 

IMG_0631

P1000369

VMarcelin-006

VMarcelin-005

TDSC03847

TIMG_0630

Marcelin Albert, enfin réhabilité

A 18h, au son du tambour de Baptiste et sous la conduite de Christian, le nombreux public a pu partir à la découverte d’Argeliers, sur les pas de Marcelin Albert : la maison paternelle, sa maison natale dans le vieux village « La Calado », l’église et en particulier son clocher dans lequel Marcelin s’était réfugié alors que l’armée le recherchait. La De Dion Bouton nous a ensuite conduit jusqu’au tombeau de Marcelin. Alan Roch, acteur, a lu le vibrant discours de Marcelin Albert, prononcé lors du meeting de Montpellier devant plus de 600.000 personnes. Puis, une lithographie en faïence, cuite au four, représentant Marcelin Albert et son oeuvre fut dévoilée par Christian Salès, président du Café, Gilles Laur, maire d’Argeliers, entourés des enfants des descendants des 87. Un nouveau fléchage permettra dorénavant aux visiteurs de trouver aisément le tombeau de l’apôtre des vignerons.

 

TDSC03855

TIMG_0677

 

 

 

IMG_0634

 

IMG_0633

DSC03865

 

IMG_0669

Une belle soirée d’été

A 19h30, la promenade, pavoisée par une exposition grand format des planches de la BD, s’est alors transformée en un lieu de grande convivialité. Les nombreux participants venus en familles et entre amis, ont pu reprendre des forces, en dégustant le succulent repas languedocien, concocté par « Les Petites Mains d’Argeliers ». La chorale du Café, accompagnée par Philippe Peltier, l’accordéon d’Angèle et le groupe Les Gabelaires , ont entonné des chants liés à l’univers de la vigne et du vin, ainsi que et le traditionnel « Se Canta », repris par la foule massée sur toutes les allées de la Promenade. A la nuit tombée, grâce à la magie, le public a pu assister à une transfiguration de la façade du bâtiment, qui a associé tous les acteurs de la journée.

Un grand merci aux nombreux bénévoles qui font qu’à Argeliers, le passé est toujours vivant.

IMG_0661

Leave Your Observation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *